Aperçu sur les croyances des chiites
Abdallah ibn Mohammad As-salafi  
  nombre de visiteurs : 117799  
Aperçu sur les croyances des chiites
     Aperçu sur les croyances des chiites
     Préface
     Introduction
     Quand est apparue la secte des « rawâfidhs » ?
     Pourquoi a-t-on désigné les chiites par « rawâfidhs» ?
     En combien de groupes se divise cette secte ?
     Quel est ce principe de « Novation » auquel croient les « rawâfidhs » ?
     Quel est la croyance des « rawâfidhs » concernant les attributs divins ?
     Quelle est la croyance des « rawafidhs » envers le Noble Coran ?
     Quelles sont les opinions des « rawâfidh » à l’encontre des compagnons du Prophète – Paix et Salut sur lui.
     Les points de similtudes entre les juifs et les « rawâfidh »
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » au sujet de leurs imams ?
     Quelle est cette croyance du « Retour » dont professent les « rawâfidhs » ?
     Quel est ce principe de foi qu’est la « taqiyyah » ou dissimulation chez les « rawâfidhs » ?
     Qu’elle est cette « terre » qu’ils considèrent comme un principe de leur foi ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » concernant les sunnites ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » de la «mut’a » ou mariage temporaire et quel mérite a-t-il à leurs yeux ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidh » au sujet de Najaf et Karbalâ et quel est le mérite de la visite de ces lieux
     Quelles sont les divergences entre les chiites « rawâfidhs » et les gens de la sunnah ?
     Quelle conviction les « rawâfidhs » ont du jour de « ‘Achourah » et quel est, pour eux, son mérite ?
     Quelles convictions ont les « Rawâfidhs » concernant l’allégeance ?
     Est-ce qu’une conciliation est possible entre sunnites unitaires et « rawâfidhs » associationnistes ?
     Paroles de certains imâms (sunnites) anciens et contemporains au sujet des « rawâfidhs »
     Le prétendu chapitre de la « wilayah » ( allégeance )
     La prétendue tablette de Fatimah
     Invocations à l’encontre des idôlatres de Qoraych
     Conclusion
     Références bibliographiques
     Sites importants recommandés
 
Invocations à l’encontre des idôlatres de Qoraych

( Les personnes visées sont Abu Bakr et ‘Omar – que Dieu les agrées )

 

                   Au Nom de Dieu miséricordieux, Très Miséricordieux. Seigneur que Tes Bénédictions et Tes Salutations soient sur Mohammed et ses gens.

                 Seigneur ! Maudit les idolâtres de Qoraych, magiciens, tyranniques et calomniateurs qui se sont écartés de Tes commandements ainsi que leurs filles. Ils ont rejeté Ta révélation et n’ont pas reconnu Tes faveurs. Ils ont désobéi à Ton Envoyé, perverti Ta religion et manipulé Ton Livre. Ils ont sympathisé avec tes ennemis, mis en cause Tes Grâces, rendu vaines Tes lois, tourné en dérision Tes obligations et se sont écartés de Tes signes. Ils ont pris comme ennemis Tes amis et ont noué amitié avec Tes ennemis. Ils ont dévasté Ta terre et corrompu Tes créatures.

                Seigneur ! Maudit-les, ainsi que leurs alliés, leurs amis, leur communauté et leur sympathisants car ils ont détruit la maison de la prophétie, démembré sa porte abattu son plafond . Ils ont joint le ciel avec la terre, le haut avec le bas, l’extérieur avec l’intérieur, déraciné sa famille , exterminé ses défenseurs, tués ses enfants, rendu désert sa chaire de sa prédication et de ses héritiers en science. Ils ont rejeté son imâmat et ont donné des associés à leur Seigneur.

               Seigneur ! Agrandis leurs péchés et qu’ils séjournent éternellement en lieu de « Saqar » ( Le Feu infernal ) «  Et qui donc te fera connaître ce que Saqar ? Il détruit tout, n’épargne rien »

             Seigneur ! Maudit-les pour chaque iniquité perpétré, chaque vérité occulté, chaque chaire de prêche édifiée, chaque croyant qu’ils ont déçu, chaque hypocrite pris comme allié, chaque ami traité comme un ennemi, chaque exclu recueilli, chaque sincère chassé, chaque infidèle soutenu, chaque imâm opprimé, chaque obligation détournée, chaque tradition non observée, chaque mal réalisé, chaque sang versé, chaque bienfait modifié, chaque infidélité instituée, chaque mensonge caché, chaque héritage institué, chaque butin confisqué, chaque profit illicite consommé, chaque cinquième autorisé, chaque injustice permise, chaque asservissement répandue, chaque hypocrisie dissimulée, chaque traîtrise cachée, chaque injustice étendue, chaque promesse dénoncée, chaque dépôt trahi, chaque engagement dénoncé, chaque licite interdit, chaque illicite permis, chaque ventre étripé, chaque fœtus avorté, chaque côte cassée, chaque oreille déchirée, chaque union dispersée, chaque noble humilié, chaque personne de basse condition honorée, chaque droit spolié, chaque mensonge occulté, chaque jugement rendu inopérant et chaque imâm contredit.

           Seigneur ! Maudit-les pour chaque verset falsifié, chaque obligation délaissée, chaque tradition manipulée, chaque décision annulée, chaque écriture déchirée, chaque recommandation transformée, chaque affaire négligée, chaque allégeance dénoncée, chaque témoignage dissimulé, chaque appel interdit, chaque preuve reniée, chaque ruse instituée, chaque trahison perpétrée, chaque obstacle institué, chaque mouvement infiltré et chaque parure obligée.

           Seigneur ! Maudit-les intérieurement dans le tréfonds des âmes et extérieurement d’une malédiction multiple, permanente, perpétuelle éternelle, sans fin et sans terme quant à sa durée. Une malédiction liée à eux dès son début  et qui n’a pas de limite, pour eux, leurs sbires et leurs partisans, leurs amis et leurs clients, ceux qui se sont mis sous leurs ordres ainsi que ceux qui les sollicitent, ceux qui répercutent leurs paroles, ceux qui se sont élevés par leur aide, ceux qui écoutent leurs paroles et qui acquiescent à leurs jugements.

          ( Puis dire par quatre fois ) : Seigneur ! Châtie-les d’un châtiment dont les infernaux invoquent le secours. Amin, Seigneur des mondes !

          ( Puis encore quatre fois ) : Seigneur !  Maudit-les tous et répands Ta Bénédiction sur Mohammed et ses gens. Enrichis-moi par le licite que par l’illicite et préserve-moi de la pauvreté.

          Seigneur ! J’ai mal agi et j’ai été injuste. Je reconnais mes erreurs. Tu détiens ma personne, fais-en ce qu’il plaît. C’est Toi qui réprimande, je ne recommencerai pas mes erreurs et si je recommence de nouveau, renouvelle Ton pardon et mes excuses par Ta Grâce, Ta générosité, Ta bonté, Ton pardon et Ta magnanimité, Ô Le plus miséricordieux des miséricordieux ! Et que les Grâces unitives soient sur le seigneur des envoyés et le sceau des prophètes ainsi que sur ses gens bienveillants et purs, par Ta miséricorde Ô le plus miséricordieux des miséricordieux[1].

 



[1] « Ihqâq al-haqq wa izhâq al-bâtil » ( Affirmation de la vérité et dissipation de l’erreur ) Al-Qâdi Nûr Allah  Al-mar’chy At-tustary ; 1/337 et 338


 
Retour a la page principale
قسم الأخـبـار :: الدفاع عن السنة