Aperçu sur les croyances des chiites
Abdallah ibn Mohammad As-salafi  
  nombre de visiteurs : 119747  
Aperçu sur les croyances des chiites
     Aperçu sur les croyances des chiites
     Préface
     Introduction
     Quand est apparue la secte des « rawâfidhs » ?
     Pourquoi a-t-on désigné les chiites par « rawâfidhs» ?
     En combien de groupes se divise cette secte ?
     Quel est ce principe de « Novation » auquel croient les « rawâfidhs » ?
     Quel est la croyance des « rawâfidhs » concernant les attributs divins ?
     Quelle est la croyance des « rawafidhs » envers le Noble Coran ?
     Quelles sont les opinions des « rawâfidh » à l’encontre des compagnons du Prophète – Paix et Salut sur lui.
     Les points de similtudes entre les juifs et les « rawâfidh »
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » au sujet de leurs imams ?
     Quelle est cette croyance du « Retour » dont professent les « rawâfidhs » ?
     Quel est ce principe de foi qu’est la « taqiyyah » ou dissimulation chez les « rawâfidhs » ?
     Qu’elle est cette « terre » qu’ils considèrent comme un principe de leur foi ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » concernant les sunnites ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » de la «mut’a » ou mariage temporaire et quel mérite a-t-il à leurs yeux ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidh » au sujet de Najaf et Karbalâ et quel est le mérite de la visite de ces lieux
     Quelles sont les divergences entre les chiites « rawâfidhs » et les gens de la sunnah ?
     Quelle conviction les « rawâfidhs » ont du jour de « ‘Achourah » et quel est, pour eux, son mérite ?
     Quelles convictions ont les « Rawâfidhs » concernant l’allégeance ?
     Est-ce qu’une conciliation est possible entre sunnites unitaires et « rawâfidhs » associationnistes ?
     Paroles de certains imâms (sunnites) anciens et contemporains au sujet des « rawâfidhs »
     Le prétendu chapitre de la « wilayah » ( allégeance )
     La prétendue tablette de Fatimah
     Invocations à l’encontre des idôlatres de Qoraych
     Conclusion
     Références bibliographiques
     Sites importants recommandés
 
Quelles sont les divergences entre les chiites « rawâfidhs » et les gens de la sunnah ?

              Nidam ad-din Mohammed Al A’dhamy (savant sunnite), dans son introduction au livre « Achi’a wal-mut’a » ( les chiites et le mariage temporaire ), écrit : « La divergence entre nous (les sunnites) et eux (les chiites) ne se limite pas seulement à une divergence secondaire jurisprudentielle comme le mariage temporaire…loin de là . La divergence se situe au niveau des fondements, notamment au sujet des points suivants :

              1 – Les « rawâfidhs » considèrent que le Coran est falsifié  tandis que nous, nous proclamons : «  Le Coran est la Parole d’Allah complète et non modifiée. Rien n’est changé, ni soustrait, ni falsifié et ce jusqu’à ce qu’Allah hérite la terre et ce qu’elle contient. Comme Allah le dit : [  C’est Nous qui avons fait descendre ce rappel et c’est Nous qui le préserverons ( de toute altération ) ] chap. 15 v. 9

               2 – les « rawâfidhs » disent que les compagnons du Prophète - Paix et Salut sur lui – à l’exception de quelques uns ont apostasiés après le décès du Prophète et qu’ils ont été déloyales et trahit la religion. Ils visent précisément les trois premiers califes : As-sadîq, Al-farûq (Omar) et dhu al-nurayn (Othman). Ces derniers sont considérés par eux comme les pires mécréants, égarés et fourvoyés. Pour ce qui nous concerne, nous disons que les compagnons du Prophète -  Paix et Salut sur lui – sont les meilleurs gens après les prophètes – Salutations et Paix sur eux – et qu’ils étaient tous équitables et qu’ils ne mentaient pas délibérément au sujet du Prophète et qu’ils étaient dignes de confiance dans leurs transmissions des textes sacrées.

                 3 – Les « rawâfidhs » disent que leurs douze imams étaient infaillibles, qu’ils connaissaient l’invisible et l’ensemble des sciences qui ont été données  aux anges, aux prophètes et aux envoyés ; Qu’ils connaissaient toutes les langues du monde et que la terre leur appartenait. Et nous, nous disons qu’ils étaient des hommes comme tout le monde sans distinction et qu’ils y avaient parmi eux des jurisconsultes, des savants et des califes et que nous ne leur imputons pas ce qu’ils n’ont pas dit, eux-mêmes, à leur sujet ; bien au contraire ils ont dénoncé et désavoué ce qu’on leur a attribué[1] »



[1] « Muqaddimah Nidhamu ed-din Mohammed Al-A’dhamy li kitâb achi’a wul mut’a” p. 6

 
Retour a la page principale
قسم الأخـبـار :: الدفاع عن السنة