Aperçu sur les croyances des chiites
Abdallah ibn Mohammad As-salafi  
  nombre de visiteurs : 119824  
Aperçu sur les croyances des chiites
     Aperçu sur les croyances des chiites
     Préface
     Introduction
     Quand est apparue la secte des « rawâfidhs » ?
     Pourquoi a-t-on désigné les chiites par « rawâfidhs» ?
     En combien de groupes se divise cette secte ?
     Quel est ce principe de « Novation » auquel croient les « rawâfidhs » ?
     Quel est la croyance des « rawâfidhs » concernant les attributs divins ?
     Quelle est la croyance des « rawafidhs » envers le Noble Coran ?
     Quelles sont les opinions des « rawâfidh » à l’encontre des compagnons du Prophète – Paix et Salut sur lui.
     Les points de similtudes entre les juifs et les « rawâfidh »
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » au sujet de leurs imams ?
     Quelle est cette croyance du « Retour » dont professent les « rawâfidhs » ?
     Quel est ce principe de foi qu’est la « taqiyyah » ou dissimulation chez les « rawâfidhs » ?
     Qu’elle est cette « terre » qu’ils considèrent comme un principe de leur foi ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » concernant les sunnites ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidhs » de la «mut’a » ou mariage temporaire et quel mérite a-t-il à leurs yeux ?
     Quelles sont les convictions des « rawâfidh » au sujet de Najaf et Karbalâ et quel est le mérite de la visite de ces lieux
     Quelles sont les divergences entre les chiites « rawâfidhs » et les gens de la sunnah ?
     Quelle conviction les « rawâfidhs » ont du jour de « ‘Achourah » et quel est, pour eux, son mérite ?
     Quelles convictions ont les « Rawâfidhs » concernant l’allégeance ?
     Est-ce qu’une conciliation est possible entre sunnites unitaires et « rawâfidhs » associationnistes ?
     Paroles de certains imâms (sunnites) anciens et contemporains au sujet des « rawâfidhs »
     Le prétendu chapitre de la « wilayah » ( allégeance )
     La prétendue tablette de Fatimah
     Invocations à l’encontre des idôlatres de Qoraych
     Conclusion
     Références bibliographiques
     Sites importants recommandés
 
Les points de similtudes entre les juifs et les « rawâfidh »

        Ibn Taymiyyah – que Dieu lui fasse miséricorde - a dit : « Le signe de tout cela c’est que le malheur des « rawâfidh » est comparable à celui des juifs et cela parce que ces derniers ont dit : « La royauté n’appartient qu’à la famille de David » Les « rawâfidh » tiennent le même raisonnement en affirmant que l’imâmat n’est propre qu’aux descendants d’Ali. Les juifs ont dit aussi : «  Point de combat dans la voie de Dieu jusqu’à l’apparition de l’Antéchrist et la descente de l’épée » Les « rawâfidh » disent : « Point de « jihad » ou guerre sainte jusqu’à l’avènement du Mahdi et l’entente de l’Appel d’un Héraut  venant du ciel »

           Les juifs retardent leurs prières jusqu’à l’apparition des étoiles et les « rawâfidh » agissent de même concernant la prière du maghreb alors qu’une tradition prophétique souligne : «  Ma communauté ne cessera d’être à l’état de « fitra » ou primordialité tant qu’elle ne retardera pas la prière du maghreb jusqu’à l’apparition des étoiles[1] »

             Les juifs ont manipulé la Thora et les « rawâfidh » ont fait de même concernant le Coran.

              Les juifs n’observent pas la madéfaction et les « rawâfidh » de même.

               Les juifs abhorrent l’ange Gabriel et disent qu’il est leur ennemi. Les « rawâfidh » disent de Gabriel qu’il s’est trompé en délivrant la révélation au Prophète Mohammed – Grâces unitives et Salutations sur lui[2].

                De même, à l’instar des chrétiens les « rawâfidh » n’attribuent pas de dot à leurs femmes. Ils ont recours au mariage dit temporaire ou « mut‘a » et légalisent cette union.

             Cependant les juifs et les chrétiens sont meilleurs que les « rawâfidh » sur deux points : Quand on pose la question aux juifs quelles sont les personnes les plus distinguées parmi vous, ils répondent les compagnons de Moïse. De même les chrétiens considèrent que les meilleurs parmi eux sont les compagnons de Jésus. Par contre, si on pose la question aux « rawâfidhs » au sujet des compagnons de Mohammed –Paix et Salut sur lui - ils répondent : ce sont les pires de notre communauté[3].

               Le cheikh Abdallah Al Jamaly, dans son livre «  Efforts déployés des « rawâfidhs » pour ressembler aux juifs », fait observer que comme les juifs, les rawafidhs, considèrent que tout ceux qui ne partagent pas leur foi est mécréant et rendent licite le sang et les biens de ceux qui ne partagent pas leur croyance.

              Le cheikh Al Jamaly poursuit en disant : les juifs divisent les gens en deux groupes : juifs et non-juifs. Et ils croient qu’ils sont les seuls croyants tandis que tous les autres êtres humains sont considérés comme des mécréants et idolâtres méconnaissant Allah Le Très-Haut.  

             Dans le Talmud, il est écrit que tous les peuples, en dehors des juifs, sont des idolâtres. L’enseignement de leurs rabbins est fondé sur cette foi. Ils disent aussi, à propos de Jésus – sur lui les Salutations – qu’il était mécréant et ne connaissait pas Allah.

             De même, les « rawâfidhs » croient être les seuls croyants  et tous ceux qui ne partagent leur foi sont des infidèles et des apostats. La raison pour laquelle ils considèrent que les autres musulmans sont infidèles c’est à cause de la question de la « wilayah » ou mandat. Cette question est considérée par eux comme un fondement et tout un chacun qui n’y souscrit pas est considéré comme un infidèle semblable à celui qui n’énonce pas la profession de foi ou encore qui ne s’acquitte pas de la prière. Pour eux, ce principe de la « wilayah » est prioritaire aux autres piliers de l’islam.

              Al-Barqi rapporte qu’Abou Abdallah – sur lui la Paix – a dit : «  Nous et notre groupe sommes les seules fidèles à la Tradition d’Abraham . »    Dans les commentaires coraniques de Al Qomy, il est rapporté qu’Abou Abdallah – sur lui la Paix – a dit : «  Nous sommes les seuls musulmans et les autres connaitrons leur sort au Jour de la Résurrection[4].



[1] Tradition rapportée par l’imâm Ahmed ibn Hanbal in V. 4 p. 147 et v. 5 p. 417 et 422 ; Abu Daoud  hadith n° 418 ; Ibn Mâjah hadith  n° 689 dans les rajouts .La chaîne de transmission est bonne.

[2] Une fraction parmi eux appelée « al-gharâbiyya » déclare que Gabriel est un traître car au lieu de délivrer la révélation à ‘Ali ben Abi Thalib il l’a  transmise à Mohammed. Ils disent cela sous une formule «  Le fidèle a trahit et il en a privé le lion » Constate, frère en islâm, comment ils accusent Gabriel –Salutations sur lui – de traîtrise alors que Dieu le décrit comme le sûr : « Que l’Esprit fiable a fait descendre » chap. 26 v. 193 et encore « Obéi et fiable » chap. 81 v. 21 Après cela que doit-on penser au sujet des « rawâfidh » !?

[3] « Minhâj as-sunnah » Ibn Taymiyyah v. 1 p. 24

[4] « Badhlu al-majhud fî muchabahati ar-râfidah lil-yahoud »  Abdullah A-jamyly v. 2 p. 559 et 568. Pour de plus amples  informations  concernant le fait que les « rawâfidhs » considèrent les autres musulmans comme infidèles se reporter à mon ouvrage «  Ach-chi’a al-ithna ‘achariya wa takfirihim li ‘umum al-muslimin »

 
Retour a la page principale
قسم الأخـبـار :: الدفاع عن السنة